Vous pensiez tout savoir sur la banane?

Points positifs, points négatifs, macronutriments, micronutriments, guide d’achat et de consommation… Lisez cet article et on en reparle après !

LA BANANE, LE B.A.-BA

La banane est le fruit le plus exporté au monde, et l’on compte plus de 100 millions de tonnes de bananes produites par an.  Selon les sources, le palmarès des plus grands producteurs diffère, mais elle est surtout produite en Asie (Inde et Chine), en Amérique du Sud et en Afrique. On trouve également des productions européennes, notamment en Espagne ou Portugal.

Le bananier n’est pas un arbre mais une plante herbacée, qui pousse dans les zones tropicales. Il existe plus d’un millier de variétés dans le monde, différenciables par leur taille, leur forme, leur couleur et leur pulpe. On les classe essentiellement en bananes desserts et bananes à cuire comme la banane plantain. Et pour autant, dans nos rayons, on ne trouve pratiquement que la variété Cavendish, une banane très sucrée de gros calibre.

CÔTÉ MACRO

Comme la majorité des fruits, elle est pauvre en matières grasses et en protéines mais bien sûr riche en glucides (environ 90%). Ses sucres sont rapidement assimilés, selon son stade de maturité, il leur faut moins de deux heures pour être assimilés par nos muscles. On lui trouve également des fibres, pour le plus grand plaisir de notre transit.

Elle contient environ 90 calories aux 100 g. Elle est donc très nourrissante.

CÔTÉ MICRO

Elle est un bon pourvoyeur de vitamines B4 B6, de manganèse, cuivre et de potassium (elle en contient environ 10 fois plus que le magnésium), parfait pour les encas « post-workout » et pour une récupération plus rapide.

Elle est antioxydante grâce à sa dopamine et à sa vitamine C.

SES BONUS

Elle est :

Pratique : c’est l’un des fruits les plus faciles à transporter, rappelons-le !

Gourmande : elle est généralement appréciée de tous, du plus jeune âge aux seniors. C’est aussi un allié de taille pour les desserts, glaces ou crèmes maison

Rééquilibrante sur notre système acido-basique : c’est l’un des fruits les plus alcalins, elle est d’ailleurs antiulcéreuse et c’est quand même, soyons honnête, le seul aliment qui passe quand on est très nauséeux. Vous pouvez également l’utiliser comme anti acide en cas de brûlure d’estomac.

Revitalisante : la banane est très reminéralisante et fortifiante ((potassium + magnésium + vitamines B), ce qui en fait un encas de choix chez les sportifs Sa richesse en potassium la rend d’ailleurs utile pour lutter contre l’hypertension. Et pour rappel, le potassium  régule avec le sodium notre équilibre osmotique, pour des cellules au meilleur de leur forme !

-Anti-déprime : elle est riche en tryptophane, un précurseur de la sérotonine, pour un effet calmant et relaxant. Ce n’est pas pour rien qu’on a en France cette expression « avoir la banane » !

Antioxydante : elle contient de la dopamine qui exercerait une activité antioxydante similaire à celle de la vitamine C. Et d’ailleurs, elle contient aussi de la vitamine C, un beau combo gagnant !

Polyvalente : puisque l’on peut l’utiliser en masque sur la peau pour une meilleure mine et apaiser les irritations cutanées

SES MALUS

-En fruit sucré, elle ne se marie pas forcément très bien avec les fruits acides. Pour certaines personnes, le mélange citron-banane sera donc indigeste, écoutez-vous car nous sommes tous différents. Vous pouvez, le cas échéant, l’écraser pour la prédigérer et pour que le mélange soit mieux toléré, comme dans le cadre d’un Miam-ô-fruits.

-La banane est mucoproductrice et donc déconseillée chez les personnes qui ont tendance à attraper toux les maux d’hiver. Elle est donc à limiter pendant la phase aigüe où vous ne faites que vous moucher !

-Enfin, elle est riche en sucres simples, en plus d’avoir un index insulinique (II) élevé.  Son IG n’est pas extrêmement haut (on estime qu’il varie entre 46 et 62 selon sa maturité), cependant la banane a un II (index insulinique) qui semblerait quant à lui assez élevé. Pour diminuer son impact insulinique, il vaut donc mieux l’associer avec un élément gras (yaourt de coco, oléagineux, etc. )

GUIDE PRATIQUE  

Guide de consommation :

Contrairement à la majorité des fruits, on peut la manger à tous les stades de sa maturation (Et il existe 7 phases).

Et à chaque stade sa particularité, à vous d’adapter à votre cas donc :

  • La banane verte est plus rassasiante et riche en amidon résistant, un prébiotique qui va servir de nourriture aux bactéries du côlon et venir en aide des cas de perméabilité intestinale ; cet amidon est une sorte de glucide mais que nous ne pouvons pas digérer, et qui se comporte donc comme une fibre. En revanche, elle ne sera pas du goût de tous car étant moins mûre, elle est aussi moins sucrée et moins bien tolérée chez certains intestins. Dans ce cas, vous pouvez la pocher entière pour la rendre plus digeste.
  • En mûrissant, cet amidon laisse place à plus de fructose et de glucose. La banane mûre a donc un IG plus élevé, et contient moins de micronutriments puisque comme tous les fruits, plus on s’éloigne de la récolte, moins ils résistent (surtout pour la vitamine C). C’est cependant une aide précieuse chez les personnes constipées et elle contient du TNF (facteur de nécrose tumorale), une substance qui aiderait à combattre les cellules anormales du cancer.

Guide d’achat :

A-t-on besoin de rappeler qu’il vaut mieux les acheter commerce équitable et bio ? La culture de la banane demande beaucoup de biocides, et ce même dans les cultures bio, puisque les bananes viennent d’autres continents, dont les normes sont souvent moins strictes qu’en France. Elles obtiennent certes des équivalences bio en arrivant sur le marché européen, mais n’atteignent pas la même « qualité bio » que nos fruits locaux…

Dernières astuces :

  • Pour les faire mûrir plus vite, enveloppez-les dans du papier journal et gardez-les à température ambiante
  • Si vous n’êtes pas pressés, essayez de les suspendre à un crochet pour les faire mûrir en douceur
  • Ne les conservez jamais au frigo car leur peau noircirait
  • Et surtout, avec l’été qui approche, pensez à les congeler en morceaux pour en faire de délicieuses glaces !
close

Inscris-toi à ma newsletter pour profiter de l’offre de lancement de mon nouvel ebook “Rien à sucrer” qui sort le 6 février !

Remplis ce formulaire pour être prévenu(e) le jour de la sortie du nouvel ebook et recevoir un code promo exclusif !

En t'inscrivant tu acceptes de recevoir mes mails. Je n'envoie pas de messages indésirables ! Lis ma politique de confidentialité pour plus d’informations.